"Everything, everything"



Titre: “Everything, everything” Auteur: Nicola Yoon Éditeur: France Loisirs Genre: Romance Young Adult Date de sortie: 2017 Broché, 368 pages.
Résumé :
Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.
Mon avis :
Je me suis enfin décidé à le lire après l’avoir vu et revu sur booktube et les sites dédiés aux lecteurs (Booknode, Livraddict...). La sortie du film printemps 2017 ayant poussé mon attrait à son paroxysme ! Me voilà donc lancé dans cette lecture...
On y découvre Madeline, 18 ans, atteinte de la “maladie de l’enfant-bulle”. Donc déjà le sujet me plaît, c’est un thème assez rare pour attiser ma curiosité et de ce point de vue je suis comblé. J’apprend pas mal de choses sur cette maladie et j’apprécie donc le côté “éducatif” ! Bien-évidemment elle tombe amoureuse, et même si l’histoire d’amour et belle, elle ne m’émeut pas plus que çà.
Cependant, Olly, le garçon dont elle tombe amoureuse est intéressant et assez mystérieux pour maintenir ma curiosité. Leur relation se met plutôt vite en place, et à mon sens de manière un peu trop simpliste... Tout va trop vite et cela manque un peu de profondeur. Une fois qu’on a compris qu’ils sont la “bulle d’oxygène” de l’un et l’autre, il ne reste pas grand-chose à comprendre à leurs relations... C’est beau mais un peu mielleux !
J’ai par contre beaucoup aimé le fait que soit intercalé entre les récits “classique”, des schémas, des échanges de mails, des extraits de documents... Cela amène une bonne part d’originalité au récit et c’est un point appréciable du roman.
Malheureusement je me suis pas vraiment attaché aux personnages... Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi, mais je suis resté un peu en surface!
Le point fort de ce livre, c’est le “twist” final ! Je m’attendais vraiment pas à ce revirement de situation et j’ai adoré çà! Mais malheureusement le traitement fait par l’auteur de cette fin est aussi une grosse déception pour moi... Nicola Yoon avait toutes les cartes en main pour créer une fin “ouffissime” et elle nous expédie tout çà en quelques pages me laissant clairement sur ma faim ! Au final, c’est au moment où mon intérêt pour ce livre était à son apogée que tout c’est terminé et du coup je me suis sentis vraiment frustré !
Je n’ai pas encore vu le film, mais je suis à peu près sure de préférer le film au livre. Fait rare et qui en dit long sur ma frustration...
Petit point négatif aussi pour la couverture de l’édition France Loisirs que je trouve vraiment pas belle! Ce jaune, je le trouve juste immonde.
Conclusion :
Livre sympathique, facile à lire, pas prise de tête avec un rebondissement final fou mais malheureusement pas assez développé!
Ma note: 3,5/5
L’auteur :

Nicola Yoon a grandi en Jamaïque et à Brooklyn. Elle vit aujourd'hui à Los Angeles avec sa fille et son mari, qui a réalisé les illustrations intérieures de "Everything, everything". Il s'agit de son premier roman.
Et vous ?
N'hésitez pas à me donner votre avis en commentaire ;)

Commentaires

Abonne toi

Translate