“Le liseur du 6h27”



Titre: Le liseur du 06h27 Auteur: Jean-Paul Didierlaurent Editeur: Folio Collection: Folio Poche, 208 pages.
Guylain Vignolles, 36 ans, mal dans sa vie, semblant porter le poids du monde sur ses épaules... Il travaille dans une usine de recyclage de livre et pour lui c’est une véritable torture au quotidien ! Devoir “broyer, aplatir, piler, écrabouiller, déchirer, hacher, lacérer, déchiqueter, malaxer, pétrir, ébouillanter” à l’aide de la “Chose”, la Zestor 500 le rend profondément malheureux..
Amoureux fou des livres, pour ce réhabilité en tant que tel, il récupère des pages par-ci, par-là qui ont su échapper au monstre ! Ces quelques feuillets il décide alors de les lires à haute voix chaque matin dans le RER de 06h27 qui l’emmène sur le lieu du “drame”. Sans ordre précis, ni début, ni fin, il enchaîne ses lectures et parvint même à rassembler une petite troupe d’admiratrices...
Ce livre nous entraînera donc dans le quotidien plutôt morne et monotone de notre triste Guylain. Cependant, il devient très vite attachant aussi bien par sa gentille que son altruisme. Il subit complètement sa vie jusqu’au jour, ou dans le RER, il trouve une clé U.S.B. Cette dernière va attiser sa curiosité, hanter ses pensées nuit et jour et surtout faire renaître en lui l’espoir et l’envie d’une vie meilleure !
C’est un roman assez court (208 pages seulement), bien écrit, fluide et une véritable ode à la littérature. Quelques intrigues viendront égayer un peu le récit au fil des pages, mais ne vous attendez pas à de “l’action” même au sens large du terme. Ses qualités sont tout autres, si parfois certains y dénoncent des longueurs, moi je suis fasciné par la puissance et la justesse des descriptions de l’auteur ainsi que par les personnages qu’ils nous livrent ! On ne peut que se prendre d’amitié pour Guylain et ses compères, Guyseppe (le cabossé) ou bien même Yvon (le poète farfelu).
Ce livre fait l’éloge de l’amitié, de la simplicité, de la solidarité, de l’espoir et de l’amour. Que ce soit l’amour de la littérature ou le grand amour ! Personnellement, j’ai beaucoup aimé, il ne m’a pas laissé indifférent, il m’a fait réfléchir et cogiter un bon moment. Je vous le recommande de bon cœur
Ma note : 4/5

Commentaires

  1. Moi aussi j'ai beaucoup aimé ce tout petit roman. J'ai notamment apprécié l'humour et l'écriture assez travaillée. J'en garde un bon souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourtant un livre qui paye pas de mine, mais j'ai vraiment apprécié la réflexion qu'il engendre ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser votre avis, une suggestion ou même un petit coucou ;)

Abonne toi

Translate